Menu

Itinéraires à cheval

Llagostera bénéficie d’un environnement idéal pour la randonnée à cheval.

L’entreprise Cavall de mar propose de profiter de ce paysage avec des offres de promenades en calèche, sorties à la carte, forfaits pour des stages de motivation en groupe, forfaits romantiques, scolaires, etc.

Pour en savoir plus et connaître les tarifs:

www.cavalldemar.net

En savoir plus...

Route des moulins

La route des moulins : une promenade le long du fleuve Ridaura, qui s’enfonce dans un paysage unique avec des constructions singulières. Le départ se fait de l’ancienne gare, où vous trouverez un plan de l’itinéraire, dûment signalisé.

En savoir plus...

Randonnée

Llagostera et ses environs sont l’endroit idéal pour faire de la randonnée et des excursions à pied ou à vélo.
Les grands espaces qui l’entourent offrent une multitude d’itinéraires possibles. Certains d’entre eux sont signalés, notamment ceux de la vallée du Ridaura.

Excursions à pied ou à vélo

Sentiers de petite et grande randonnée

Les sentiers de grande randonnée sont des chemins de montagne praticables par n’importe quel marcheur. Ce sont des chemins étroits, bien entretenus et signalisés. La signalisation est facile à interpréter et aide à suivre l’itinéraire. Ces indications sont faites de bandes de peinture rouge et blanche ou jaune et blanche sur des pierres, arbres, poteaux, etc. Il existe deux types de sentiers. Les sentiers de grande randonnée (G.R.), d’une longueur supérieure à 50 km, sont indiqués en rouge et blanc. Les sentiers de petite randonnée (P.R.) font moins de 50 km et sont marqués en jaune et blanc. Ces chemins ne traversent généralement pas les villages, mais passent tous les 20 ou 25 km par un lieu disposant de possibilités d’hébergement.

La randonnée est une manière de faire du tourisme à pied, puisqu’elle permet une découverte authentique de la nature des endroits traversés.
Un tronçon de P.R. (encore sans nom) passe par Llagostera, ainsi qu’une partie du G.R.- 92 Méditerranée. Le P.R., emprunté par notre itinéraire, part d’en dessous du col de Puig Montclar et va jusqu’à Can Companyó, en passant par la ville le long de l’ancienne voie ferrée. Le G.R.- 92 va de Romanyà à Panedes et de Can Cabanyes de Montagut au Puig de les Cadiretes.
Avant d’emprunter un de ces itinéraires, il est important d’étudier ce qu’il est possible de trouver sur le chemin, que ce soit la période de l’année choisie pour la randonnée, la distance quotidienne à parcourir, l’endroit où passer la nuit, les sources, etc. Toutes ces informations sont indiquées dans les topoguides. Il existe un topoguide pour chaque sentier.

En savoir plus...

Massif des Gavarres - Panedes

Le massif des Gavarres constitue, avec celui de Begur, l’extrémité septentrionale de la chaîne littorale catalane. Il présente la forme d’un grand arc ouvert au nord, à cheval entre les pays du Baix Empordà et de Gérone, et s’étend sur près de 350 km², sur une vingtaine de communes : Calonge, Castell-Platja d’Aro, Corçà, Cruïlles-Monells-Sant Sadurní de l’Heura, Forallac, la Bisbal d’Empordà, Mont-ras, Palafrugell, Palamós, Santa Cristina d’Aro, Torrent et Vall-llobrega dans le Baix Empordà, et Cassà de la Selva, Celrà, Gérone, Juià, Llagostera, Llambilles, Madremanya, Quart et Sant Martí Vell dans le pays de Gérone.

Au nord, le massif délimite la plaine de l’Empordà par un ensemble de collines connues sous le nom de Pregavarres. Il rejoint au nord-ouest la chaîne transversale, qui sépare en ce point les plaines de l’Empordà et de la Selva. La limite ouest est également la Selva et la limite sud la vallée d’Aro, petite dépression où le fleuve Ridaura sépare les Gavarres du massif de l’Ardenya. Le massif présente des formes arrondies, que Josep Pla a définies comme « éléphantesques ». Il a pour points culminants les sommets jumeaux de la Gavarra et d’Arques, avec 533 et 527 m d’altitude respectivement. Les autres sommets sont celui de la Mare de Déu dels Àngels (485 m), de Montigalar (467 m), de Santa Pellaia (353 m), ainsi que le Puig Cargol (363 m) et le Montnegre (285 m).

Situées entre des plaines très peuplées et proches d’un littoral fortement altéré, les Gavarres constituent partout un vaste paysage forestier.

Le territoire des Gavarres, comme tout espace habité hier et aujourd’hui, reflète les activités et les formes de vie des différents groupes humains qui l’ont peuplé. Les maisons montrent l’importance de l’organisation familiale de la société ; les murs des terrasses, canaux d’irrigation, moulins, fours, etc. témoignent des moyens de subsistance de ces familles ; églises et chemins rappellent leur organisation ; quant aux toponymes et aux légendes, ils reflètent une manière de penser et de percevoir le monde.

L’étude du paysage avec le regard d’un historien permet de déceler, sous l’épaisse couche de végétation qui recouvre aujourd’hui les Gavarres, les restes d’autres manières de vivre qui, en fin de compte, coïncident avec les étapes successives de l’histoire du massif.

Sites d’intérêt.

Hameau de Panedes, un espace naturel d’où l’on peut pratiquer la randonnée et où ont été localisés les restes d’une villa romaine. On y trouve aussi l’ermitage de Panedes, la Torre dels Moros (tour des Maures) et la source de Panedes.

El pou de les Goges (le puits des nymphes), puits-gour mystérieux et légendaire situé dans l’encaissement du torrent de la riera de Salenys.

El Salt del Llop (le saut du loup), chute d’eau traversée par un pont suspendu et départ d’une via ferrata qui suit le torrent de Salenys.

En savoir plus...

Massif de l’Ardenya et de Cadiretes

Le massif de l’Ardenya et de Cadiretes fait partie de la chaîne littorale, entre les Gavarres et les montagnes de Montnegre-Corredor, et constitue une barrière entre la plaine de la Selva et la mer. Son point le plus haut est le Puig de Cadiretes (519 m).

Il s’agit d’un espace naturel constitué de petits reliefs granitiques en continuité avec la Marina de la Selva tout en séparant la plaine de la Selva de la mer. Les versants maritimes de ce massif plongent brutalement dans la mer, formant une côte rocheuse escarpée, très abrupte et soumise à la dynamique de la houle. L’ensemble de ce massif constitue une zone naturelle d’une très grande beauté paysagère et esthétique. Le fait qu’il s'agisse d'un massif littoral rend cet espace très intéressant puisqu’il permet de garder en bon état une zone côtière relativement vaste.

Signalons la singularité géologique que présentent certaines formations caractéristiques du massif. Il s’agit par exemple d’affleurements granitiques exceptionnels et de blocs de granit modelés par l’érosion, qui ont pris des formes très curieuses sous son action, comme celles de Pedralta, constituée d’un grand bloc basculant. Le massif de l’Ardenya compte un Espace d’intérêt géologique (EIG) faisant partie de l’Inventaire des espaces d’intérêt géologique de Catalogne (IEIGC). Cet inventaire est une sélection d’affleurements et de sites d’intérêt géologique qui, dans l’ensemble, témoignent de l’évolution géologique du territoire catalan, et qu’il faut préserver en tant que patrimoine géologique.

Le paysage de cette chaîne de montagnes, pleinement méditerranéen septentrional, se situe en plein dans le domaine de la suberaie (Quercetum ilicis galloprocinciale suberetosum), et le territoire est en grande partie occupé par les buissons silicicoles (Cisto-Lavanduletea).

En ce qui concerne le patrimoine archéologique, l’Ardenya conserve un grand nombre d’éléments mégalithiques. Les monuments les plus connus sont les menhirs, dont la fonction est inconnue, mais liée à des aspects funéraires ou religieux. Un autre type de sépulture est la grotte artificielle, très intéressante puisque son utilisation est surtout concentrée dans le massif de Begur et à Cadiretes, ce qui permet de supposer que son arrivée se fit par voie maritime. Signalons aussi les pierres avec insculptures, les gisements paléolithiques, différents peuplements ibériques et le quatrième ustrinum (lieu de crémation des morts) connu à ce jour en Catalogne.

Les éléments architecturaux définissant l’identité du massif de Cadiretes sont surtout ses fermes, ses ermitages et ses églises. Mentionnons aussi les sources, les bornes délimitant les communes et toute une série d’éléments qui, s’ils sont moins visibles, n’en sont pas moins importants

Itinéraire en VTT dans l’Ardenya:   http://www.turismegirones.cat/arxius/Trobada%20Cadiretes.pdf

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Avec le soutien de:

 cat turisme girones  dipu girona  logo costa brava  vies verdes