Menu

Massif des Gavarres - Panedes

Massif des Gavarres  - Panedes

Le massif des Gavarres constitue, avec celui de Begur, l’extrémité septentrionale de la chaîne littorale catalane. Il présente la forme d’un grand arc ouvert au nord, à cheval entre les pays du Baix Empordà et de Gérone, et s’étend sur près de 350 km², sur une vingtaine de communes : Calonge, Castell-Platja d’Aro, Corçà, Cruïlles-Monells-Sant Sadurní de l’Heura, Forallac, la Bisbal d’Empordà, Mont-ras, Palafrugell, Palamós, Santa Cristina d’Aro, Torrent et Vall-llobrega dans le Baix Empordà, et Cassà de la Selva, Celrà, Gérone, Juià, Llagostera, Llambilles, Madremanya, Quart et Sant Martí Vell dans le pays de Gérone.

Au nord, le massif délimite la plaine de l’Empordà par un ensemble de collines connues sous le nom de Pregavarres. Il rejoint au nord-ouest la chaîne transversale, qui sépare en ce point les plaines de l’Empordà et de la Selva. La limite ouest est également la Selva et la limite sud la vallée d’Aro, petite dépression où le fleuve Ridaura sépare les Gavarres du massif de l’Ardenya. Le massif présente des formes arrondies, que Josep Pla a définies comme « éléphantesques ». Il a pour points culminants les sommets jumeaux de la Gavarra et d’Arques, avec 533 et 527 m d’altitude respectivement. Les autres sommets sont celui de la Mare de Déu dels Àngels (485 m), de Montigalar (467 m), de Santa Pellaia (353 m), ainsi que le Puig Cargol (363 m) et le Montnegre (285 m).

Situées entre des plaines très peuplées et proches d’un littoral fortement altéré, les Gavarres constituent partout un vaste paysage forestier.

Le territoire des Gavarres, comme tout espace habité hier et aujourd’hui, reflète les activités et les formes de vie des différents groupes humains qui l’ont peuplé. Les maisons montrent l’importance de l’organisation familiale de la société ; les murs des terrasses, canaux d’irrigation, moulins, fours, etc. témoignent des moyens de subsistance de ces familles ; églises et chemins rappellent leur organisation ; quant aux toponymes et aux légendes, ils reflètent une manière de penser et de percevoir le monde.

L’étude du paysage avec le regard d’un historien permet de déceler, sous l’épaisse couche de végétation qui recouvre aujourd’hui les Gavarres, les restes d’autres manières de vivre qui, en fin de compte, coïncident avec les étapes successives de l’histoire du massif.

Sites d’intérêt.

Hameau de Panedes, un espace naturel d’où l’on peut pratiquer la randonnée et où ont été localisés les restes d’une villa romaine. On y trouve aussi l’ermitage de Panedes, la Torre dels Moros (tour des Maures) et la source de Panedes.

El pou de les Goges (le puits des nymphes), puits-gour mystérieux et légendaire situé dans l’encaissement du torrent de la riera de Salenys.

El Salt del Llop (le saut du loup), chute d’eau traversée par un pont suspendu et départ d’une via ferrata qui suit le torrent de Salenys.

Avec le soutien de:

 cat turisme girones  dipu girona  logo costa brava  vies verdes