Menu

Patrimoine architectural

Llagostera dispose d’un vaste patrimoine architectural, notamment sa muraille, classée Bien d’intérêt national. Un parcours dans le centre historique de Llagostera permet de découvrir de nombreux bâtiments d’un grand intérêt historique. L’Itinéraire de la muraille comprend l’église de Sant Feliu (XVIIe siècle), le château (XIVe-XVe siècles) et le belvédère, situé sur la place du château, qui offre une vue exceptionnelle sur le massif des Gavarres et le piémont pyrénéen. Le long des rues du centre, on trouve aussi des bâtisses Art nouveau, noucentistes ou construites lors de l’essor économique des XIXe et XXe siècles engendré par l’industrie du bouchon de liège. Cet ensemble forme ce qu’on appelle l’Itinéraire architectural.

Hôtel de ville, château et muraille. 
Leurs origines remontent au XIIe siècle, bien que les vestiges actuels appartiennent à un puissant ensemble fortifié des XIV-XVe siècles dont il reste trois tours. La Salle des sessions de l’actuel hôtel de ville présente des voûtes du XVe siècle.

Église paroissiale Sant Feliu. 
Le bâtiment actuel date du XVIIe siècle, bien que l’église soit mentionnée dès 855. Son plan rectangulaire compte une nef unique et une abside polygonale. Le portail de style gothique catalan est particulièrement remarquable. Une reproduction d’une image de saint Félix a été disposée dans la niche, l’original ayant disparu pendant la Guerre d’Espagne.

Casino Llagosterenc. 
Le casino de style noucentiste fut construit au milieu du XIXe siècle, époque pendant laquelle les mouvements associatifs fleurissaient grâce à l’industrie du bouchon de liège. Le premier bâtiment (1891-1903) a été remplacé par l’actuel en 1936.

La Torre Albertí. 
La bâtisse est représentative des maisons de campagne des grands propriétaires terriens au XVIe siècle. L’édifice comporte une tour de guet et de défense, ainsi qu’une chapelle datant de 1588.

Ca les Vídues (Maison des veuves). 
Le bâtiment, construit au XVIe siècle, appartenait à une importante famille dont les veuves pouvaient vivre à proximité de l’église. Il fut donné à la municipalité en 1957.

Can Coris. 
Maison résidentielle typique d’un fabricant de liège. Elle correspond à l’époque du plus haut essor de l’industrie (fin du XIXe et début du XXe siècle).

L’Agrícola. 
Maison Art nouveau érigée en 1903 pour abriter des associations. Elle fut le siège du Centre Regionalista (bras local du parti politique La Lliga Regionalista) et de la chambre agricole.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Avec le soutien de:

 cat turisme girones  dipu girona  logo costa brava  vies verdes